25 juin

Douze ans après…..

« Michael Jackson, le légendaire Roi de la Pop, est décédé cette nuit à Los Angeles. »

Douze ans après, cette annonce à la radio, le vendredi 26 juin, à six heures du matin, résonne encore dans ma tête. Comment oublier cette petite phrase, qui a bouleversé ma vie.

Ce qui a suivi, je ne m’en souviens pas. Le black out complet dans ma tête. Une journée en mode robot à pleurer au travail, c’est tout ce qu’il reste.

Un été à ne pas comprendre ce qui arrivait.

Des mois à vouloir savoir ce qui avait pu se passer, à nier la nouvelle parfois, à me raccrocher à mes souvenirs de fans, à chercher la compréhension chez d’autres, qui ressentaient la même chose.

Une dizaine d’années avant de pouvoir (re)vivre, à accepter, à apprendre à vivre avec le manque.

Douze ans après, la douleur est encore là.  Elle le sera sans doute toujours, on apprend juste à vivre avec. Mais après la perte d’un autre être cher et des évènements de la vie qui nous apportent leurs lots de leçons, j’ai  aujourd’hui enfin retrouvé un peu de paix et de sérénité intérieure. Michael reste mon essentiel, mon quotidien. Il continue et continuera de m’influencer dans ma façon de voir les choses.

Michael était un être gentil, humble et généreux. Sa disparition nous a appris que la vie est trop courte pour s’attarder sur son côté négatif. Ignorons les éléments perturbateurs, profitons de ce qu’elle nous offre.

Michael a subi tant d’injustices dans la vie mais a toujours su rebondir. Parce qu’il croyait en l’humanité, la tolérance et la bienveillance. Ce sont des valeurs que ces enfants prônent aujourd’hui. Et auxquelles nous devrions tous adhérer. Pour un monde meilleur, comme il l’aurait voulu.

Le 25 juin restera à jamais une date maudite. C’est indéniable. On aurait tous voulu que cela n’arrive jamais. Rappelons-nous simplement que nous avons eu la chance de l’avoir, que nous avons été témoin de son Art, que nous avons assisté à sa magie, que nous étions là pour recevoir son amour. Et surtout continuons de faire vivre, quoiqu’il arrive, sa musique, éternelle et plus vivante que jamais.

Douze ans après, j’ose enfin l’écrire au passé: Michael Jackson était un être unique. Les années futures nous le confirmeront, il ne peut en être autrement…

Douze ans après, malgré tout, je l’écris au présent: Tu me manques Michael.

3 Comments

  • @sonjamjj58

    I’m speechless Rachel .Mercì…..I miss Michael…..every day….I miss exactly how that day, the pain does not go away … I can’t think of him in the past … he was a love, a friend, an example … he is in my heart and in my prayers and I just wait for the day to come (I’m 63) when I can FINALLY hug him and tell him how much I loved and love him …. I’m don’t stop loving Michael……Michael …i Just call my name ….I’ll be there ….

  • Cynthia

    Merci pour ce texte poignant! Et merci infiniment pour tous les articles, pour ce site qui le fait vivre malgré tout, c’est le plus bel hommage. Difficile en effet d’apprendre à vivre avec ce manque, mais quel génie, quel être unique! Je me sens heureuse d’avoir été touchée par lui grâce à son art. C’est un honneur.

Laisser un commentaire